Un monde souterrain rare et mystérieux

Comptant parmi les rares cavités souterraines d'Auvergne, le creux de Soucy cultive le mystère. Son origine, son fonctionnement ou encore la profondeur de son lac... restent en grande partie inconnus, malgré les efforts des quelques spéléologues et scientifiques autorisés à le fréquenter.

vue-generale-creux-soucy.jpg

Situé au coeur de la forêt des Fraux, à 1,6km au sud du lac Pavin, le creux mesure 61m de large pour 50m de profondeur (hors-lac). Le site se présente sous la forme d'une vaste salle souterraine, au plafond perçé d'un puit de lumière. Au fond, un lac souterrain au niveau variable mais à la température constante (à 2°C) émerge d'une galerie qui n'a pu être explorée que jusqu'à -46m par le Groupe Spéléologique Auvergnat (GSA) (chargé d'accompagner les personnes étudiant le site). La cavité a été visitée pour la première fois en 1892 par Édouard Alfred Martel, père-fondateur de la spéléologie.

ATTENTION
L'accès au creux de Soucy est strictement interdit au public pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi de préservation du milieu.

speleo-creux-soucy.jpg

L'origine même du creux reste floue. Longtemps attribuée à l'emprisonnement d'une immense bulle de gaz sous une coulée de lave, sa formation serait en vérité due à un ensemble de facteurs géologiques et météorologiques particulièrement complexes, mêlant éruptions volcaniques, mouvements de terrain et pluies torrentielles.

Loin du fracas qui l'a engendré, le creux est aujourd'hui un lieu paisible ; un habitat privilégié pour une communauté de chauves-souris qui ont su trouver là le parfait endroit pour hiberner, se reproduire et élever leur progéniture (ce qui est très rare en altitude). Parmi les 12 espèces de chiroptères observées, 4 font aujourd'hui l'objet d'une protection particulière.