Une cité médiévale et Renaissance

Le cœur historique de Besse est remarquable pour son architecture héritée du Moyen-âge et de la Renaissance. La conservation et la valorisation de cet héritage sont une des priorités de la Commune.
 

Plus d'infos

Bureau de tourisme de Besse
13 rue Notre-Dame, 63610 Besse
04 73 79 52 84 / bt.besse-superbesse@sancy.com

www.sancy.com

L'église Saint-André


Située au cœur de Besse, l'église Saint-André a été édifiée aux XIe-XIIe siècles. Le plan d'origine, d'inspiration romane, a été remanié à plusieurs reprises avec la création d'un chœur gothique au XVIe siècle, la construction d'un porche et de chapelles latérales dans le style ogival aux XVIIe et XVIIIe siècles. D'aspect austère, le bâtiment comporte pourtant des trésors d'architecture, de sculpture, de menuiseries et d'orfèvrerie : des chapiteaux décorés de feuillages ou historiés, des stalles en bois du XVIe siècle, la Vierge noire de Vassivière...

eglise-vue-besse.jpg
chapiteaux-eglise-besse.jpg

Le château du Bailli


Le château du Bailli était la résidence du représentant des seigneurs de La Tour-d'Auvergne, chargé de collecter l'impôt, de faire respecter la justice et d'organiser la sécurité de la cité. Intégré aux remparts, l'édifice aurait été construit aux alentours du XVe siècle. Il ne reste du bâtiment d'origine que la façade et la toiture, la tour et d'anciens éléments de défense (corbeaux, mâchicoulis).

chateau-besse.jpg

La maison des Consuls


Au débouché de la place du Dr. A. Pipet, deux bâtiments formaient jadis la maison des Consuls. L'ensemble était relié par un porche (disparu) qui abritait la salle consulaire, servant de lieu de réunion aux magistrats de la cité. Une porte d'escalier à tympan ogival ornée d'un blason et des corbeaux, sont les seuls témoignages restants de cette fonction. Élus chaque 1er janvier par les habitants, les deux consuls avaient pour mission d'organiser conjointement la vie politique et économique de la cité.

consuls-besse.jpg

Les remparts


En 1336 et 1449, la Couronne autorise la construction de fortifications autour de la cité bessarde. Hauts de 6 mètres, les remparts étaient flanqués de mâchicoulis et de six grosses tours en saillie. Leur existence démontre la richesse de la cité et de ses habitants. Finalement, des imposantes fortifications d'origine, seuls restent le Beffroi et quelques éléments intégrés aux bâtiments d'habitation.

remparts-besse.jpg

Le Beffroi


Bel exemple d'architecture militaire et symbole de Besse, le Beffroi permettait de contrôler les entrées d'hommes et de marchandises dans la cité médiévale. Il est surmonté d'une tour carrée (inaccessible au public), comprenant un escalier en colimaçon et plusieurs pièces (logis, salle des gardes, etc.). L'édifice est couronné par une horloge et un lanternon à cloche, eux-mêmes surmontés par une girouette à tête de loup. Symbole de l'autonomie communale, le Beffroi opposait sa mesure laïque du temps à celle de l'église et son clocher.

vue-beffroi-besse.jpg
porte-beffroi-besse.jpg

Maison de la Reine Margot et des Bouchers


Bâtie au XVe siècle, la maison dite "de la reine Margot" aurait prétendument accueilli Marguerite de Valois - qui trouva refuge sur ses terres d'Auvergne quand elle essaya d'échapper à son frère, le roi Henri III. Remarquable pour la porte de sa tour d'escalier surmontée d'un tympan en arc ogival, son échauguette et ses baies de boutique, le bâtiment accueille aujourd'hui le Musée du Ski.

La maison des Bouchers est un autre exemple de l'habitat médiéval et Renaissance bessard à vocation commerciale. Dédié à la boucherie jusqu'en 1984, l'édifice est doté de baies en anse de paniers caractéristiques.


maison-margot-besse.jpg

L'ancien hôpital De Broglie


Boutique du XVe siècle reconvertie en maison de charité, l'ancien-hôpital De Broglie fut installé à l'initiative de Marie de Broglie, dont l'époux Victor Maurice fut seigneur de Besse dès 1668. Cette création se fit avec l'accord de Louis XIV qui adressa à Marie une Lettre Patente. Pratique courante parmi la noblesse du XVIIIe siècle, la création d'un hôpital permettait d'assurer son Salut éternel.

hopital-broglie-besse.jpg

Le manoir Sainte-Marie des remparts


Fortement rénové dès 1935, le manoir Sainte-Marie est un bâtiment particulièrement composite qui intègre différents vestiges issus notamment de l'église Saint-André (ancien jubé transformé en balcon, modillons romans illustrant les sept péchés capitaux) ou des remparts (créneaux et mâchicoulis), laissés à l'abandon après travaux ou simplement donnés au propriétaire, Ernest Barthélémy, ce qui a permis leur sauvegarde.

manoir-besse.jpg

LABEL
PETITES CITÉS DE CARACTÈRE

La marque "Petites cités de caractère" (ou PCC) a pour objectif de mettre en valeur l’authenticité et la diversité du patrimoine de certaines communes de moins de 6 000 habitants, ayant eu des fonctions historiques de centralité et de cité, et possédant un bâti architectural de qualité et cohérent. Labellisée en décembre 2014, Besse a été à l'origine de la création de l'association des PCC du Puy-de-Dôme.

Plus d'infos
 Association nationale des Petites cités de caractère
www.petitescitesdecaractere.com
 
pcc-besse.jpg

À NOTER

Voir tout